Wednesday, November 22, 2017

Grandir Enfin!

February 9, 2013


Litéralement une page extraite du livre de ma vie

Quand j'étais gamin, j'avais un groupe de jazz/ rock/ fusion qui s'appelait New World Rising. On commençait à être bien connu en ville et j'étais un peu imbu de ma personne. J'avais deux profs privés de guitare à ce moment - un classique (Julio Prol), et un pour le jazz (Ted Dunbar), les deux ont eu une influence majeure sur moi comme musicien mais en tant qu'être humain également.

Un jour, j'ai dit à Ted Dunbar tout le dedain que j'éprouvais à jouer des chansons du Top 40 Pop pour vivre. Il m'a demandé pourquoi. Je lui ai simplement répondu "Ce genre de musique est trop bas pour moi, pour mon niveau et pour mes goûts éclectiques". Mon jazz guru m'arrêta tout net dans mon élan. Il dit "Chaque enregistrement qui se vend plus d'un million de fois est un grand morceau. Qu'est-ce qui te fait penser que tu es le consommateur ultime?" J'ai raconté cette histoire des centaines de fois et je ne vais pas recommencer mais passer directement à la morale: cette leçon m'a ouvert les yeux sur un monde plus grand.

Finalement, je suis devenu un compositeur, arrangeur, et musicien funk / dance/ pop / (etc.) avec mon style personnel qui m'a permis de vendre des millions de disques. J'ai évolué. Ted Dunbar était l'un des musiciens les plus savoureux que j'ai jamais rencontré et peut-être le plus grand maître aussi, car il m'a beaucoup appris sur la musique, le style, l'individualité, et surtout il m'a appris le miracle de la vie et de l'exploration.

J'apprécie quand les gens veulent travailler avec moi indépendamment de leur genre. Je crois toujours que j'ai quelque chose à leur apprendre et réciproquement. Cela ne veut pas dire que j'aime chaque morceau de musique que j'entends ou que je joue, bien au contraire, mais c'est la preuve que je suis assez ouvert pour m'arrêter, regarder, écouter et apprendre. Les snobs aiment croire qu'ils vivent sur un plus haut niveau.

Quand j'étais un musicien snob, jusqu'au moment où Ted m'a remis à ma place, j'étais un petit garçon effrayé qui essayait de prouver qu'il était assez bon. En me retournant sur quelques millions de ventes, je pourrais faire semblant que ma pureté de goût était au-dessus du niveau des masses qui n'avaient pas cru en moi.

Je suis honoré de jouer sur n'importe quel disque que je peux caler dans mon emploi du temps complètement fou. Au cours de la dernière année et de la prochaine je vais jouer sur plus de spectacles Lives qu'au cours de toute autre période de ma vie. Compte tenu des plus de 3 milliards de dollars que ma musique a généré, c'est incroyable.

Peut-être que ça a pris tout ce temps pour Grandir Enfin!

 


Pub pour New World Rising's Village Voice pour un spectacle à Unganos


Julio Prol, Guitariste Classique et un de mes meilleurs profs


Ted Dunbar, Guitariste de Jazz et un grand prof et mentor


Couverture des mes mémoires "Le Freak"


Adam Lambert et moi faisant ce pour quoi nous sommes nés


Avec David Bowie durant les sessions de "Let's Dance"


Moi, Mark Ronson, et Quincy Jones lors d'un de mes nombreux shows


Mike Myers et Dana Carvey avec moi et 'Nard dans "Wayne's World"


CHIC dans un show tv dans le passé "All My Children" avec Darnell Williams


Avec Duran Duran


En soirée avec une de mes artistes préférées de tous les temps Grace Jones


Avec ma plus grande artiste, à jamais, Madonna au Live Aid


Herbie Hancock, moi et Mick Jagger - en enregistrement à la Power Station


Hiram Bullock, Rick James, moi et Jean Beauvoir au China Club


Diana Ross et moi. Elle a été la première superstar que j'ai jamais produite


Peut-être que ça a pris tout ce temps pour Grandir Enfin!

 


 

Blog Search