Saturday, November 18, 2017

Aujourd'hui J'ai Eu Vraiment Peur

October 8, 2013


The Hitmaker - the one guitar I can't live without

La journée d'aujourd'hui a commencé comme l'une des meilleures de ma vie ... et cette année en a été remplie de beaucoup. Mais ce jour était encore plus spécial parce que je m'approchais encore un peu plus de la réception d'une autre guitare exactement comme ma 1959 Fender Stratocaster préférée, surnommée The Hitmaker parce que je la joue sur de nombreux albums à succès.

A 8h, Paul Waller, le maître fabricant de guitare de chez Fender Guitars, est arrivé à mon appartement de New York pour préparer les dernières étapes de l'aventure qui a consisté à répliquer ma guitare. Il était méticuleux. Après avoir mesuré toutes les parties de l'instrument, il a dit "Je n'ai jamais vu pareille guitare avant. Une guitare pareille ne passerait pas les contrôles de qualité aujourd'hui". Il m'a promis que la prochaine version serait exactement la même que mon "unique".

Après deux heures d'inspection, il m'a laissé et est parti à une réunion du Grammy Board. Après la réunion, j'ai pris le métro Nord de 13:08 à Grand Central Terminal qui s'arrête à Westport, Connecticut, où j'ai mon studio.

Pendant le voyage j'ai reçu un appel d'une copine qui m'a parlé de son cancer, ses problèmes et son triomphe sur la maladie. J'étais tellement pris par la conversation que j'en ai presque manqué mon arrêt. J'ai couru hors du train et pris un taxi jusque la maison. En arrivant devant mon allée, j'ai réalisé que j'avais oublié ma guitare dans le train. J'ai été envahi de peur, je savais que je ne reverrais jamais ma guitare, comme un gamin qui a perdu ses parents, j'étais terrifié.

C'est la seule guitare sans laquelle je ne peux pas vivre. Elle ne m'a jamais laché, je l'ai jouée sur tellement de morceaux, tellement de concerts. Elle m'a réconforté lors de la mort de partenaire fondateur de CHIC Bernard Edwards, dont j'ai découvert le corps mort juste à côté du hall de mon hôtel. La perte de ma guitare m'a donné une de ces peurs là. Une peur paralysante. Une peur dévastatrice.

Pendant un moment je ne pouvais plus réfléchir correctement. J'ai sauté dans ma voiture et j'ai décidé d'essayer d'attraper le train qui était à des kilomètres de chez moi maintenant, ça je le savais. J'ai conduis jusque New Haven, le terminus de la ligne. J'ai expliqué mon problème au contrôleur. Il pouvait sentir que j'étais au bord de la crise de nerfs. Il était sympathique. Il ne me connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Il avait bon fond, une bonne âme. Son nom est Bob.

Les deux heures et demies qui ont suivi, Bob a examiné tous les scénari possibles, et nous n'allions nulle part. Pendant que Bob faisait tout ce qu'il pouvait, j'ai essayé de demander de l'aide à quelques officiers de police qui travaillaient pour Amtrak... mais ils n'avaient rien à voir avec la ligne du Metro Nord, c'était peine perdue.

Soudain, je remarque un policier seul qui ne portait pas l'uniforme de Amtrak. Je le montre à Bob et nous courons après lui pour attirer son attention. Son nom était Capitaine McKenna. Bonne âme également! Il a commencé à passer des coups de fil. Toutes les personnes à qui il a parlé vous le diraient "Est-ce à propos de la guitare?". Bob et moi avions à ce moment appelé tous les responsables de la Metropolitan Transit Authority.

Mon problème allait avoir une issue tragique, cela semblait évident. C'est à ce moment que le Capitaine KcKenna fait un dernier essais avant d'aller rechercher sa fille de 9 ans. Nous sautons dans sa voiture de police et il nous conduit vers la gare de triage. L'équipe était en train de changer, et un des gars a dit "Hey, regardons ici".

Et elle était là... dans sa valise souple, couchée près d'un skateboard. Une nano seconde plus tard est arrivé la jubilation, la joie, et un sentiment d'extrême gratitude au fond de mon coeur.

La Vie n'est pas un voyage en ligne droite. Ma journée a commencé au paradis, a été complètement dévastée, et se termine sur cette célébration.

Je suis rentré à la maison et j'ai réfléchi.

Depuis que le cancer m'a attaqué à la fin 2010 j'ai beaucoup réfléchi. Evidemment que jai eu très peur durant ces moments, mais je suis toujours resté optimiste - c'est ma nature. Et voici la leçon de vie. Aujourd'hui, pendant un moment, j'ai perdu tout espoir, et quand je perds espoir, j'ai peur.

Aujourd'hui J'ai Eu Vraiment Peur.

(Merci à tous, de Bob au Capitaine McKenna - et aux innombrables policiers et membres du personnel de MTA qui m'ont ramené The Hitmaker à la maison.)

 


A 8h, Paul Waller, le maître fabricant de guitare de chez Fender Guitars, est arrivé à mon apprtement de New York


Paul était méticuleux


Paul a photographié toutes les parties de ma guitare


J'ai essayé de ne pas le déranger pendant qu'il analysait ma guitare


Après avoir mesuré toutes les parties de mon instrument il a dit "Je n'ai jamais vu une guitare pareille auparavant".


Il m'a promis que la prochaine version serait exactement la même que mon exemplaire unique


Après la réunion, j'ai pris le métro Nord de 13:08 à Grand Central Terminal qui s'arrête à Westport, Connecticut


Voici la seule guitare sans laquelle je ne peux pas vivre


Bob de MTA a une bonne âme, il a envisagé tous les scenari


En regardant ce train, j'étais sur le point de perdre tout espoir


On a saut dans la voiture de police du Capitaine McKenna et roulé jusqu'à la gare de triage


Et elle était là The Hitmaker... dans sa valise souple, couchée près d'un skateboard.


Je suis rentré à la maison et j'ai réfléchi. En m'assayant sous mon porche, j'ai remarqué que je n'avais jamais vu le lac avec cette couleur. La journée se termine magnifiquement mais elle aurait tout aussi bien pu se terminer tragiquement

 


 

Blog Search